Projet à l’Orphelinat «LA PAIX» à Natitingou

Mars 2021 –

Installation d’une pompe hydrique et système électrique solaire, achat de produits pharmaceutiques essentiels

Lors d’une précédente visite pour un contrôle du matériel informatique au CEG Natitingou en été 2020, L’orphelinat « La paix » a attiré notre attention. Nous avons donc décidé d’intervenir pour faciliter leur quotidien et ainsi s’occuper des enfants dans des conditions plus dignes.

Nous avons pris la route pour Natitingou le 28 février et avons fait escale à Dassa, puis nous sommes arrivés le lendemain vers 14h à Natintingou.

Nous sommes allés rencontrer l’équipe de l’orphelinat le lundi 1 mars. Nous avons échangé sur l’organisation du centre, notamment sur celle de l’infirmerie. Sur ce point, l’infirmière du centre (Hélène) et Aurélie (linfirmière d’Aide Afrique 🙂 ), ont échangé sur un registre journalier de suivi des enfants à tenir,  lorsqu’ils présentent des pathologies. Ainsi qu’un cahier de gestion de stock pour nous permettre une traçabilité et une évaluation mensuelle des besoins de la pharmacie du centre.

Il se trouve que le stock de médicaments n’est pas renouvelé systématiquement, par manque de moyen. Au vu du peu de médicaments dont disposait l’infirmerie, nous avons acheté quelques médicaments essentiels pour permettre à l’infirmière d’intervenir rapidement auprès des enfants malades.

Les antipaludiques et les antibiotiques sont les plus fréquemment utilisés. De ce fait, nous avons échangé sur la prévention concernant le paludisme récurent dans le centre (selon le registre tenu par l’infirmière). Lorsque nous avons fait la visite des lieux, nous avons constaté que les moustiquaires n’étaient pas présentes dans tous les dortoirs. Il se trouve que l’inventaire des moustiquaires ne permettait pas de couvrir tous les lits. C’est pour cela que nous avons complété leur stock.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est Pharmacie-Oprhelinat-Cibaction-Solidaire2.png.

Par la suite, nous avons abordé l’aspect énergétique du centre, car souvent par manque de moyen, l’orphelinat reste parfois plusieurs semaines dans l’obscurité et sans eau.

D’où le projet d’installer une pompe solaire  pour l’alimentation en eau et des panneaux photovoltaïques pour l’éclairage. Nous avons donc fait l’inventaire des pièces nécessitant d’être  éclairées pour avoir une idée précise des besoins du centre. C’est ainsi qu’il a fallu installer 4 grands panneaux photovoltaïques et 4 batteries pour alimenter 32 points d’éclairage ainsi que l’installation du système électrique. Pour l’aspect hydrique, un système de pompe solaire a été rattaché au forage du centre, à 150 mètres  en contre bas.

Pour cela nous avons travaillé avec des partenaires spécialistes dans le domaine pour les conseils et l’installation. C’est également eux qui vont gérer l’entretien des différents systèmes.